Survivre aux mesures covid – Quel espoir pour les stations françaises ?

Survivre aux mesures covid – Quel espoir pour les stations françaises ?

Ce n’est un secret pour personne, les mesures prises pour lutter contre la pandémie de covid ont des impacts concrets sur les stations de ski et la pratique des sports de montagne. La France par exemple est touché de plein fouet.

Face à la fermeture des remontées mécaniques, mais également à la fermeture de certains commerces en stations, le gouvernement Français a promis des aides financières, qui sont désormais accessibles depuis la fin du mois de mars.

Des compensations pour la fermeture des remontées mécaniques

La période de covid touchent tous les secteurs d’activité, y compris les stations de ski, et de ce fait, les remontées mécaniques.

Face au manque à gagner que représentent ces fermetures, le gouvernement français s’est penché depuis décembre dernier sur un plan de soutien financier, afin d’aider au mieux les professionnels de la montagne.

Dévoilé fin mars, le plan de soutien est globalement chiffré à 400 millions d’euros (Jean-Baptiste Lemoigne, secrétaire d’état chargé du tourisme). Il a dû être validé par la commission européenne.

Pour rentrer plus en détail, ce plan d’aide doit « compenser partiellement les pertes de chiffre d’affaires ou de recettes » subies par ces exploitants à l’activité « particulièrement affectée par les mesures administratives interdisant l’accès au public » de leurs installations, pris pour lutter contre la pandémie.

De ce fait, cette subvention permettra aux exploitants de compenser au maximum 49% du chiffre d’affaire annuel de référence.

Une aide à relativiser

Entre 500 et 700 millions d’euros au total pourraient revenir aux exploitants, soit environ 200 structures publiques et privées. Ces indemnisations offrent donc un grand bol d’air aux exploitants, qui en avaient bien besoin.

Cependant, la pandémie de Covid-19 et l’arrêt des remontées mécaniques ont provoqué l’effondrement du tourisme de montagne cet hiver en France, avec, huit des onze milliards d’euros de retombées économiques annuelles pré-crises perdues. (Protourisme)

Les commerces également soutenus ?

Deuxième disposition du plan gouvernemental : une aide à tous les commerces – y compris alimentaires – des stations.

Face aux incertitudes de la crise sanitaire que nous traversons, le gouvernement a décidé d’aider l’ensemble des commerces dans les stations, sous forme de fonds de solidarité. Il leur sera possible d’accéder au fonds de solidarité, à concurrence de 10.000 euros, dans l’hypothèse où leur chiffre d’affaires baisse d’au moins 50 %.

Il pourrait concerner quelque 12 000 commerces et entreprises sur le territoire français.

Enfin, les moniteurs de ski peuvent également profiter de ce plan de soutien.

Ils se verront proposer une compensation jusqu’à 10.000 euros ou correspondant à 20 % de leur chiffre d’affaires réalisé sur la même période de 2019.

Globalement, les 250 stations de ski françaises représentent 18.000 emplois directs et 120.000 emplois indirects, ce plan de soutien est donc le bienvenu en cette période compliquée.

Baptiste Guillemin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *