Nos amis, l’hiver aussi – Respecter, c’est protéger

Nos amis, l’hiver aussi – Respecter, c’est protéger

En hiver, la nourriture est rare. Les journées courtes offrent peu d’occasions pour se nourrir. Les déplacements dans le manteau neigeux épais sont pénibles et diminuent les forces. Or les animaux sauvages doivent résister pendant de longs mois à des températures extrêmes (en moyenne -10°C à 2000 m). Il est donc capital pour les animaux d’économiser leurs forces. Respecter, c’est protéger!

Les animaux sauvages ont développé diverses stratégies pour limiter leurs dépenses d’énergie, par exemple…

  • se parer d’un plumage / pelage d’hiver isolant
  • limiter les déplacements et économiser des forces,
  • se réfugier dans des abris protégés ou des grottes,
  • abaisser la température corporelle,
  • se réchauffer sans bouger au soleil.

Mais l’essentiel pour tous les animaux sauvages, c’est de ne pas être dérangés, car le stress et la fuite leur font dépenser une énergie vitale!

Respecter c’est protéger – mais comment?

4 recommandations pour faire une différence:

  1. Respectez les zones de tranquillité et les sites de protection de la faune
  2. En forêt, restez sur les sentiers et suivez les itinéraires recommandé
  3. Évitez les lisières et les surfaces non-enneigée
  4. Tenez votre chien en laisse, en particulier en forêt

Zones de tranquillité et sites de protection de la faune

Les zones de tranquillité et les sites de protection de la faune protègent les animaux sauvages des dérangements excessifs, liés aux activités de loisirs de l’homme. L’arrivée impromptue d’un randonneur à raquettes peut déjà être problématique en soi pour les animaux sauvages: obligés de fuir, ils brûlent une énergie qui leur fait ensuite défaut pour survivre.

Zones de tranquillité

Les zones de tranquillité visent à protéger les mammifères et oiseaux sauvages des dérangements excessifs, liés aux activités de loisirs de l’homme. Elles sont un instrument légal et sont interdites d’accès à certaines périodes de l’année voire toute l’année. Lorsqu’elles sont accessibles, elles le sont de façon limitée pour les activités de loisirs, par exemple en respectant un itinéraire obligatoire. Il existe des zones de tranquillité contraignantes et des zones de tranquillité recommandées.

Sites de protection de la faune

Le but des sites de protection de la faune est de protéger et de préserver les mammifères et oiseaux sauvages ainsi que leurs habitats naturels. Les districts francs fédéraux entrent dans cette catégorie.

Outre la chasse, les activités de loisirs y sont également restreintes: les randonnées en raquettes ou à ski n’y sont admis que sur certains itinéraires indiqués (« chemins autorisés ») et les chiens doivent être tenus en laisse. Les sites de protection de la faune peuvent recouper des zones de tranquillité assorties de fortes restrictions. Quiconque y pénètre commet une infraction (passible de plaintes pénales ou d’amendes d’ordre).

Retrouvez la carte interactive et tous les détails grâce à la campagne Respectez, c’est Protéger !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *